Après avoir rappelé la situation du secteur agro-alimentaire, confronté à la survenance de différents éléments et non pas à une crise systémique, Richard Ferrand, Président du groupe socialiste et apparentés, a ensuite insisté sur le fait que le rapport Duron ne change rien à ce qui a déjà été acquis par la majorité régionale. Il faut maintenant continuer le combat pour l’intérêt des bretonnes et des bretons.