Retrouvez  ici les principales décisions du Conseil régional lors de la session des 24 et 25 mai 2011 :

Politique culturelle
Face à un monde en évolution permanente, l’exigence culturelle apparaît comme une nécessité et pose à la collectivité de nouveaux défis. La Région présente sa future politique culturelle dans le rapport « Bretagne l’ambition culturelle : enjeux, méthodes, priorités ». Elle repose sur quatre enjeux majeurs : la question de la gouvernance et de la méthode de construction des politiques publiques ; le soutien à la création et à la production artistique ; le soutien aux industries créatives régionales et la valorisation et la transmission de l’héritage culturel.

Politique sportive
L’objectif est de développer les activités physiques et sportives au service de tous. Six axes majeurs ont été déterminés, afin de prendre en compte les nouveaux enjeux auxquels sont confrontés les acteurs du sport : permettre à la jeunesse bretonne de s’épanouir par le sport ; tenir compte de la professionnalisation des structures du sport amateur ; soutenir les emplois de la filière sport ; permettre aux sportifs de Bretagne d’être présents aux niveaux national et international ; accueillir des événements sportifs et affirmer la position du Conseil régional de Bretagne en tant qu’acteur du sport breton.

Bretagne numérique : stratégie et schéma d’aménagement
La Bretagne s’engage dans le développement du numérique pour tous. Le projet « Bretagne numérique » repose sur dix actions phares : la mise en oeuvre du projet Bretagne Très Haut Débit ; le développement des visas Internet Bretagne ; le déploiement du projet C@mpus numérique ; le soutien aux acteurs de la filière TIC autour du pôle Images et Réseaux ; la mise en place de la bibliothèque numérique et de l’espace numérique de la connaissance ; la valorisation du numérique en tant qu’outil au service du développement durable ; l’amélioration de la diffusion de la connaissance du territoire breton et de la création de services innovants par les citoyens et les acteurs économiques.

Suivi du pacte électrique breton
Conclu entre la Région et l’Etat, le Pacte électrique breton repose sur trois axes clés :
– La maîtrise des consommations d’électricité : les actions concernent les aides aux travaux dans le logement, la sensibilisation des particuliers, la dynamisation du marché de la construction durable etc.
– Le développement des énergies renouvelables : les actions concernent, entre autres, l’élaboration du schéma éolien et le soutien à la filière photovoltaïque.
– La sécurisation de l’approvisionnement électrique : les actions concernent la réalisation de la future ligne électrique souterraine 225 kV entre Lorient et Saint-Brieuc, la nécessité de rendre les réseaux électriques plus intelligents etc.

Création du comité consultatif régional pour la pêche et l’aquaculture
La Région s’implique fortement dans le processus de réforme de la politique commune de la pêche (PCP), dans lequel elle est impliquée depuis 2009. Dans ce cadre, la collectivité a mis en place le programme pêche et aquaculture 2011-2014. L’installation d’un comité consultatif de la pêche et de l’aquaculture figure parmi les actions prioritaires de ce pogramme. Il s’agit de proposer un espace d’échange privilégié entre la Région et les acteurs de ces deux secteurs. Ce comité constituera un outil de pilotage et d’orientation du programme régional. Il permettra un suivi régulier des actions du programme, une remontée des nouveaux enjeux et perspectives et éventuellement la production d’expertises spécifiques sur certaines thématiques complexes.

Projet UEB C@mpus
L’Université Européenne de Bretagne propose de dynamiser et fédérer les campus bretons autour du campus numérique en réseau UEB C@mpus. Ce projet se décline sous la forme de services au profit de la communauté scientifique et pédagogique, et concentrés autour de quatre enjeux : recherche et innovations ; territorialité et international ; formation aux et par les TICE ; numérique et développement durable. En termes d’objectifs, il s’agit de développer des services numériques innovants (Web TV, Wiki Radio, PodCast…), mettre en place des outils technologiques innovants et des services associés, observer l’usage de ces outils et services et développer un programme immobilier (réhabilitations, extensions de locaux existants ou bâtiments nouveaux, destinés à recevoir les équipements et activités au service des nouveaux usages).

Mise en oeuvre des exercices de planification régionale issus du Grenelle de l’environnement
Les lois Grenelle I (3 août 2009) et Grenelle II (12 juillet 2010) prévoient, à l’échelle régionale, la réalisation de deux documents d’orientations :
– Le schéma régional de cohérence écologique (SRCE) : il comprend notamment la création, d’ici à 2012, d’une trame verte et bleue (TVB) constituée des espaces protégés mais aussi des territoires assurant le fonctionnement global de la biodiversité.
– Le schéma régional du climat, de l’air et de l’énergie (SRCAE) : ce schéma fixe, à l’échelon du territoire régional et à l’horizon 2020 et 2050 les orientations permettant d’atténuer les effets du changement climatique et de s’y adapter ; les orientations permettant de prévenir ou de réduire la pollution atmosphérique ou d’en atténuer les effets ; les objectifs qualitatifs et quantitatifs à atteindre en matière de valorisation du potentiel énergétique et en matière de mise en oeuvre de techniques performantes d’efficacité énergétique.