Entre 2012 et 2017, la Région devra assumer le financement de « Bretagne à grande vitesse » (programme ferroviaire autour de la Ligne à grande vitesse qui mettra la pointe bretonne à 3h de Paris) et s’engager dans le financement de « Bretagne très haut débit » (programme visant à développer des infrastructures pour offrir le haut débit partout et pour tous). Des investissements d’une ampleur exceptionnelle alors que les dernières lois de finances et les contextes économique et financier mettent à mal ses marges de manoeuvre budgétaires des Régions.

Retouvez ici les interventions de Pierrick Massiot, rapporteur général du budget et de Pierre Karleskind, Président de la commission finances.