Le Conseil régional de Bretagne se réunit en session budgétaire les 24, 25 et 26 mars 2016.

Jean-Yves Le Drian a ouvert la session en présentant le budget primitif 2016, premier de cette mandature. Il maintient un fort niveau d’investissements (2,6 milliards € jusqu’à 2021) autour des six grandes ambitions pour la Bretagne fixées lors des orientations budgétaires en février dernier :

  • Stimuler la création de richesse, conforter notre appareil productif et développer l’initiative entrepreneuriale au service d’un emploi durable ;
  • Poursuivre le développement des compétences humaines, première richesse bretonne ;
  • Réussir la transition énergétique et environnementale pour en faire un réel levier de développement d’activité, de réponse aux défis climatiques et de large mobilisation sociale pour une ambition partagée ;
  • Promouvoir l’équilibre des territoires, leur assemblage, leur capacité à mettre en œuvre leur vocation et leurs spécificités ;
  • Poursuivre le désenclavement de la région et permettre une Bretagne connectée et de toutes les mobilités, y compris par la révolution numérique ;
  • Favoriser l’attractivité de la Bretagne, son rayonnement et sa vitalité culturelle.

Actant une forte mobilisation collective pour répondre à l’urgence à travers le plan porcin breton et le plan breton de mobilisation pour l’emploi, la Région Bretagne est par ailleurs une des rares collectivités à augmenter la part de son budget consacrée à la culture (+3%, soit 500 000€ pour 2016).

Au cours de cette session sera également présentée la candidature du Conseil régional pour le transfert des ports départementaux, comme prévu par la loi NOTRe du 7 août 2015.