Hervé Utard est intervenu sur la création d’une offre d’accueil supplémentaire en lycée public en réponse aux évolutions démographiques à l’horizon 2020 et 2030 sur le Pays de Rennes.

Cher.e.s collègues, cher Président,

On dit souvent du Conseil régional que c’est une institution difficile à identifier par nos concitoyen.ne.s parce qu’éloignée de la vie quotidienne des Breton.ne.s.

Ce projet de compléter l’offre scolaire bretonne avec la construction d’un nouveau lycée au sud de Rennes est justement la preuve du contraire.

En effet, je ne peux, en m’exprimant sur ce bordereau, que penser aux lycéen.ne.s de Chelun, de Forges la Forêt qui mettent près d’une heure et demie pour rejoindre leur lycée.

Je pense à l’avenir des élèves déjà scolarisés en école primaire ou au collège dans ce secteur, plus nombreux que la génération actuelle des lycéen.ne.s.

Je pense également aux lycéen.ne.s de Jean Brito, Anita Conti, Sévigné, Bréquigny ou encore René Descartes qui voudraient pouvoir pousser les murs pour pouvoir accueillir dans de bonnes conditions leurs nouveaux.elles camarades.

Je pense, enfin, aux familles qui, demain, pourront effectuer librement le choix de la scolarité de leurs enfants. Celles qui buttent aujourd’hui devant la complexité des demandes de dérogation pour inscrire leur enfant dans l’académie voisine, ou bien encore devant les temps de trajet déraisonnables pour rejoindre l’établissement qui correspond à leur adolescent.e.

La croissance démographique au sud de Rennes nous permet aujourd’hui de compléter l’offre scolaire avec la création d’un lycée public d’enseignement général sans nullement mettre en difficulté les établissements déjà existants dans ce secteur.

Pour les familles, pour les lycéen.ne.s mais aussi pour les collectivités locales, ce choix s’impose non seulement comme une nécessité mais également comme une véritable opportunité.

Avant même l’officialisation de notre appel à candidature, plusieurs communes du secteur, de toutes tendances politiques, nous ont fait savoir leur très grande motivation pour accueillir le futur lycée breton. Elles ont très bien anticipé l’atout que constituerait pour leur attractivité et leur développement l’accueil de ce nouvel établissement.

Dans ma délégation d’élu référent sur une partie de ce secteur géographique, je constate parmi les habitant.e.s et les élu.e.s locaux un véritable enthousiasme, une belle unanimité et une indéniable impatience devant ce projet de création d’un nouveau lycée.

Peut-être notre assemblée reflétera-t-elle, aujourd’hui, cette unanimité locale ? Soyez en tout cas assurés que c’est avec beaucoup d’enthousiasme et de conviction que le Groupe socialiste et apparenté.e.s soutient et votera pour la création d’un nouveau lycée au sud de Rennes.

Je vous remercie.