Ouest-France – 6 juillet 2017

Vendredi dernier, une convention de partenariat entre la Région et le pays de Châteaugiron a été signée pour favoriser le développement économique et l’emploi.

Avec la récente réforme territoriale, la Région est devenue chef de file en matière de développement économique et parallèlement, les intercommunalités ont vu leurs compétences renforcées dans ce domaine.
Françoise Gatel, sénatrice-maire et présidente de la communauté de communes du pays de Châteaugiron, et Martin Meyrier, vice-président de la région Bretagne en charge de l’économie, l’innovation, l’artisanat et des Très petites entreprises (TPE) ont signé, vendredi, une convention de partenariat, en présence des acteurs économiques locaux ainsi que des élus du territoire.

Accompagner les entreprises
« L’enjeu de cet accord, est de coordonner et de définir une politique publique de développement économique performante au service de la compétitivité des entreprises et de l’emploi. La loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République) constitue une source d’opportunité afin de réinventer de nouvelles approches d’intervention. C’est notamment le cas dans le domaine économique, où nous avons l’ambition d’unir les forces de nos deux collectivités, la Région et la communauté de communes, afin de renforcer nos actions en faveur du développement économique et de l’emploi, explique Martin Meyrier. Il s’agit d’une démarche de partenariat renforcée que nous venons de commencer et qui sera conclue avec les 59 intercommunalités bretonnes. »
Au travers de la charte qui a été signée, les partenaires affirment leurs ambitions et les objectifs en termes d’accompagnement des entreprises. La convention définit l’organisation à mettre en place entre la Région, la communauté de communes et les acteurs économiques locaux, en adoptant des mesures propres aux spécificités et aux priorités de chaque territoire.
« Nous portons la conviction que le développement économique est essentiel, car il est source de dynamisme et de vitalité du territoire. Le pays de Châteaugiron a identifié des grands axes de travail prioritaires, tels que le maintien de la diversité du tissu économique, la valorisation du cadre de vie et la promotion du territoire ainsi que le développement de l’emploi et l’accompagnement des usagers. La convention qui nous réunit marque le signe d’une démarche mettant en symbiose les différentes intelligences des territoires au profit du développement économique et de l’emploi », a conclu Françoise Gatel.