Au moment où se discute le projet de loi « relatif à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine », porté par la ministre Fleur Pellerin, Pierrick Massiot a tenu à saluer le travail des parlementaires de la majorité qui ont amendé ce texte et conforté ainsi les pratiques culturelles amateurs.
Les amendement défendus par Richard Ferrand, Jean-Pierre Le Roch et Paul Molac ont en effet été adoptés ce jour.

Pour le Président Pierrick Massiot : « Alors que la Bretagne sait ce qu’elle doit aux bagadou, aux bénévoles qui portent à bout de bras des festivals où se sont toujours harmonieusement mêlés amateurs et professionnels, inscrire, dans la loi, la pratique artistique des amateurs, c’est un nouvel élan pour la Bretagne , c’est une reconnaissance de notre histoire. Les pratiques de ces passionnés peuvent s’inscrire de manière autonome dans la création culturelle. Il ne faut jamais opposer les professionnels aux amateurs. Ceux-ci ont le plus souvent le même amour de la culture et la même soif de la diffuser, partout et pour tous. La Bretagne est enrichie, embellie par ces amoureux. Oui, décidément amateur est une qualité ! ».