Ouest-France – 14 juillet 2017

L’ancienne bâtisse a été rénovée, un combat gagné par les riverains qui réclamaient sa réfection depuis le mois d’août 2010. De nombreux projets sont en préparation.

La maison éclusière de Poulhibet a été rénovée après un long combat mené par les membres de l’association Canal-Guerlédan-Pontivy, située sur le territoire de Guerlédan.
Lors de l’inauguration, le 7 juillet dernier, en présence des élus de la Région, chacun mesurait le travail parcouru depuis le 30 août 2010. Ce jour-là, les riverains avaient manifesté leur mécontentement devant l’état d’abandon de la bâtisse et l’envasement du Canal de Nantes à Brest.

Des travaux importants
Très vite, ils rentrent en contact avec Gérard Lahellec, alors vice-président chargé des voies navigables au conseil régional. Devant le délabrement de la voie d’eau, celui-ci fait débloquer 377 000 € pour la réfection de cinq portes d’écluses.
Puis, tout s’enchaîne très vite : le curage du bief de Guerlédan permet d’extraire 2 000 m3 de vase, le chemin de halage est remis en état et onze maisons éclusières sont mises hors d’eau.
En 2013, la Région décide de porter toute son attention sur celle de Poulhibet. Toit, huisseries, tout est remis en état, à charge pour l’association de l’aménager à son goût et de la faire vivre.
À force d’huile de bras et beaucoup d’enthousiasme, la maison est devenue un havre de paix pour les randonneurs et un lieu culturel prisé des amateurs d’art.

Un retour à la navigation ?
« C’est un peu la vitrine touristique de notre région », soulignent en chœur Yannick Le Boudec et Bernard Fiaut.
À présent, l’un et l’autre émettent un vœu beaucoup plus grand. « Pourquoi ne pas envisager d’inscrire le canal de Nantes à Brest et tout son patrimoine sur la liste du patrimoine de l’Unesco ? C’est la colonne vertébrale de la Bretagne qui a apporté un grand essor économique à notre région dans le passé, souligne Bernard Fiaut. Aujourd’hui, quand on voit l’intérêt du public et des jeunes pour ce canal, comme en témoigne le travail réalisé par les jeunes du collège Paul Eluard de Mûr, on ne peut pas rester insensible et cela nous oblige à aller encore plus en avant. »
Et le coprésident d’ajouter : « La priorité doit être le retour à la navigation entre Pontivy et Guerlédan, car il en est persuadé, elle apportera un essor touristique et économique important au Centre-Bretagne. »
Des propos qu’a écoutés avec beaucoup d’attention Anne Gallo, vice-présidente de la Région en charge du tourisme et des voies navigables.