Conseil régional de Bretagne – Session des 15, 16 et 17 février 2018

Une stratégie touristique pour la Bretagne : Passer d’une compétence partagée à une stratégie coordonnée
Intervention d’Evelyne Gautier-Le Bail

Monsieur le Président, Madame la Vice-présidente, Mes chers Collègues,

Le secteur du tourisme est majeur dans le développement économique de notre région et de ses territoires, que ce soit pour ceux du littoral ou ceux de l’intérieur.

  • –  Nous accueillons chaque année près de 13 millions de visiteurs, ce qui représente 4,6 milliards d’euros de retombées économiques ;
  • –  80 millions de nuitées françaises et 16 millions de nuitées étrangères, ce qui représente près de 12 millions d’euros de taxe de séjour ;
  • –  Nous comptons 57 600 emplois touristiques ;
  • –  L’activité touristique en Bretagne représente 8,1 % de son PIB, contre une moyenne nationale de 7,4 %.

Ces chiffres positifs consolident notre ambition de « Faire de la Bretagne une destination touristique d’exception ».

La question qui se pose à nous aujourd’hui est : comment exploiter au mieux notre potentiel touristique ? Comment le développer sur un modèle économique performant ?

La loi NOTRe du 7 août 2015 a maintenu le principe de la compétence partagée.

Pour autant, les enjeux de développement d’un tourisme performant nécessitent une vision commune et une réelle cohésion d’ensemble des acteurs, qu’ils soient publics ou privés.

Qu’observons-nous ? Un secteur breton du tourisme riche d’actions et d’initiatives, mais protéiforme et hétéroclite, dépourvu d’une réelle cohésion d’ensemble et de vision commune.

Un secteur, aussi, dont l’organisation et les orientations dépendent d’une pluralité d’acteurs publics et privés aux intérêts distincts quand ils ne sont pas divergents.

Le sentiment qui s’impose, au bout du compte, est que la Bretagne, dans le domaine touristique, pourrait prospérer plus sur son image, sur son incontestable visibilité internationale, que sur un modèle économique performant.

Image, visibilité internationale et développement économique sont indissociables.

C’est la raison pour laquelle nous avons lancé, dès l’été 2016, une démarche de concertation avec nos partenaires publics et privés en vue de bâtir une nouvelle ambition pour le tourisme breton. Notre ambition est de passer d’une compétence partagée à une compétence coordonnée avec des actions de plus en plus intégrées.

Cette démarche de collaboration, nous avions toute légitimité à l’impulser.

D’abord, tout simplement, parce que l’échelon régional est par définition l’échelon de coordination des acteurs locaux dans le domaine économique.

Ensuite parce que l’incomparable rayonnement national et international de la Bretagne fait en toute logique de notre collectivité le pivot autour duquel un modèle touristique performant peut se construire.

Un rayonnement dont témoigne entre autres l’immense succès rencontré par la campagne de communication « Passez à l’Ouest », initiée en mars 2017 afin d’accompagner le lancement de la ligne à grande vitesse.

Le travail remarquable réalisé ces deux dernières années n’aurait pour autant pu aboutir sans l’implication exemplaires de nos partenaires :

– Les collectivités territoriales partenaires: départements, métropoles, EPCI, communes ;

  • –  Comités régional et départementaux du tourisme ;
  • –  Acteurs privés et associatifs.

Nous les remercions pour la qualité de leurs contributions.

Nous adhérons pleinement aux orientations d’une stratégie coordonnée à l’échelle régionale.

Grâce à elle, nous donnons à l’ensemble des acteurs de ce secteur d’activité la capacité de peser sur le devenir du développement touristique de la Bretagne et d’en anticiper les évolutions.

Cette stratégie collective, transversale, décloisonnée, j’en suis convaincue, est de ces leviers qui favorisent le rayonnement et l’attractivité de notre région.

Je vous remercie.