Conseil régional de Bretagne – Session du 22 juin 2018

La création d’une offre d’accueil supplémentaire en lycée public en réponse aux évolutions démographiques à l’horizon 2020 et 2030 sur le pays de Rennes. Un lycée au sud du bassin de Rennes – Choix de la localisation.

Le schéma directeur immobilier des lycées publics – Point d’avancement

Intervention de Gaël Le Meur

M. le Président, mes cher.e.s collègues,

Mon intervention portera sur les 2 bordereaux concernant les lycées que j’ai rassemblés : tout d’abord le vote pour la création d’un lycée à Châteaugiron ainsi que le point d’étape sur le schéma directeur immobilier.

Comme cela a été rappelé, à la session de juin 2015, nous votions pour la construction d’un lycée à Liffré après que nous ayons approuvé en 2014 « la réalisation au nord nord-est de Rennes d’un nouvel établissement. Nous avions fait de même à la session de février 2014 avec la création d’un lycée à Ploërmel. Je peux rajouter aussi à cette liste la création d’un deuxième lycée Diwan, à Vannes cette fois-ci.

Nous avions dit également à cette époque qu’il fallait un autre lycée à l’horizon 2025 au sud de Rennes. c’est aujourd’hui le moment d’acter officiellement les premières décisions de notre engagement.

J’entends les propos de Madame Lebrun et je m’en étonne car au cours des 2 réunions de la Commission éducation emploi formation qui ont traité de ce sujet, la méthode choisie, celle que vous avez initiée Monsieur le Président, a été positivement soulignée et en aucun cas, des critiques sur l’absence d’aménagement de territoire ou une quelconque précipitation dans notre démarche.

Je rappelle aussi que l’avis exprimé de la Commission l’a été par 11 votes pour et une abstention. Deux élus ne prenaient pas part au vote.

Au delà du choix d’implantation, qui fait forcément des déçus, mais qui s’appuie néanmoins sur des données objectives, et que Madame Pellerin a rappelées, tout le monde en convient, il ne s’agit ni plus ni moins d’un investissement de 40 millions d’euros. Ce n’est pas rien ! Et c’est le choix que nous faisons pour faire face à la croissance de la population lycéenne.

En effet, l’objectif principal de la Région est bien d’alléger les effectifs de lycées existants, à Rennes mais également des établissements de Cesson-Sévigné, de Bain-de-Bretagne et de Bruz. C’est notre responsabilité que d’accueillir les lycéens ainsi que les équipes encadrantes dans de meilleures dispositions et d’améliorer leur temps de transport quotidien.

C’est vraiment là l’essentiel et c’est c’est ce que nous avons à l’esprit au quotidien : l’amélioration des conditions de vie et d’études des lycéens et de leurs familles tout en œuvrant à l’équilibre et à l’attractivité de tous les territoires.

Par ailleurs en décembre 2016, nous adoptions le schéma directeur immobilier pour une période de 10 ans, avec des travaux à hauteur de 80 millions d’euros chaque année.

L’avantage de la mise en place du SDI permet donc de prioriser les besoins, d’effectuer les grands travaux et d’éviter le saupoudrage. L’axe 1 par exemple, qui va être présenté, intitulé  « restructurer globalement les sites nécessitant une intervention d’ampleur » va permettre de rénover 20 sites, comme par exemple le lycée Jean-Marie Le Bris à Douarnenez.

Je pourrais citer également le plan internat, auquel vous avez fait référence dans votre discours, qui va permettre la rénovation indispensable de 22 de ces lieux de vie essentiels pour la réussite des internes.

Aussi, je crois que nous pouvons être fier du travail accompli collectivement et poursuivre ces efforts avec le même dynamisme pour donner aux élèves, aux enseignants et aux personnels les meilleures conditions d’apprentissage et de travail.

(Seule le prononcé fait foi)