Monsieur le Président, mes chers collègues, Mesdames, Messieurs,

Nous avons vécu ce matin un débat sur la politique de cohésion européenne dont j’ai trouvé certains échanges parfaitement ahurissants.

Est-ce la malhonnêteté intellectuelle ou l’ignorance du sujet qui a conduit certains à l’extrême droite de notre hémicycle à s’opposer avec véhémence à la solidarité européenne, dont nous bénéficions pourtant largement ?

Je suis magnanime, et je vais donc supposer que c’est avant tout la méconnaissance du sujet qui a conduit leurs auteurs à tenir ces propos.

Comme Forough Salami et Stéphane Perrin le soulignaient d’ailleurs ce matin, et je partage leur analyse, l’action de l’Europe et de la Région doit être davantage expliquée aux Bretonnes et aux Bretons.

Nos concitoyens pensent assez naturellement à la Région quand ils passent la porte d’un TER ou d’un lycée. Ils visualisent plus rarement l’intervention de l’Europe près de chez eux. Et pourtant, l’action conjointe de l’Europe et de la Région pour l’équilibre des territoires est particulièrement importante. Elle concerne de nombreux aspects de la vie quotidienne des Bretons.

L’action que nous menons, je vais l’illustrer par l’action des élus régionaux référents de Pays.

Comme élu régional référent pour le Pays de Vitré, et c’est le cas de mes collègues sur les autres pays bretons, je co-préside tous les mois environ avec le président du Pays un comité composé d’élus régionaux, locaux ainsi que de citoyens engagés et représentatifs de la société civile.

Ensemble, nous étudions les projets locaux soumis par des élus ou par des responsables associatifs, pour déterminer au plus près du terrain la meilleure façon d’accompagner le développement et la vitalité des territoires.

Comment procédons-nous pour les accompagner ? La politique d’aménagement du territoire nous donne deux instruments privilégiés ; l’octroi de subventions régionales ou d’aides européennes.

Sur le Pays de Vitré par exemple, c’est celui que je connais le mieux, nous avons ainsi permis la rénovation d’écoles, la création d’une maison de santé, la création d’un Fablab, l’aménagement de la gare de Vitré avec la création d’un pôle d’échange multimodal.

Nous consacrons une part importante du budget régional et européen à la rénovation thermique des logements sociaux. En deux ans, nous avons ainsi permis la rénovation de 96 logements répartis sur 11 communes, essentiellement rurales.

Un autre exemple, qui me tient particulièrement à cœur : celui de l’association Rue des Arts, qui organise chaque année un festival culturel de grande qualité, le festival Désarticulés. Je vous invite d’ailleurs, chers collègues à réserver dans vos tablettes les 22 et 23 juin, dates de la prochaine édition qui débutera, les choses sont bien faites, dès la fin de notre session estivale.

L’association propose depuis l’année dernière avec notre appui des spectacles gratuits en plein air, présentés par des compagnies professionnelles et ce dans de nombreuses communes rurales du pays de Vitré. Elle facilite ainsi l’accès à la culture pour tous, quels que soient les revenus, le lieu de vie, l’habitude instaurée ou non d’assister à des spectacles culturels.

Comme vous pouvez le constater, les décisions que nous prenons en session donnent corps de manière très concrète à nos 5 priorités politiques pour l’équilibre des territoires :

Quelles sont nos 5 priorités politiques ?

  • La première priorité : Accompagner le développement économique et mieux anticiper les mutations
  • La deuxième priorité : Exploiter et valoriser la vocation maritime de la Bretagne
  • La troisième priorité : Développer l’accessibilité
  • La quatrième priorité : Préserver les ressources et accompagner la transition énergétique
  • Enfin, la cinquième priorité : Offrir des conditions de vie satisfaisantes aux bretonnes et aux bretons

C’est ainsi que les 20 élus régionaux référents pour leur pays, sont présents au quotidien pour mettre en œuvre la politique régionale d’équilibre des territoires et la politique européenne de cohésion en permettant partout en Bretagne la réalisation des projets qui améliorent la qualité de vie des Bretonnes et des Bretons.

Vous l’avez vu, nous laissons à d’autres la facilité des discours bassement populistes et déclinistes. Nous, nous avançons avec enthousiasme, fierté et une grande confiance en la Bretagne !

Télécharger le discours en PDF : Révision de la politique territoriale_Hervé Utard