Ouest-France – 3 septembre 2016 – A. K. 

Isabelle Pellerin, vice-présidente chargée des lycées à la Région, lance une étude sur la réhabilitation de trois bâtiments.

« En six ans, l’effectif est passé de 1 150 à 1 450 élèves », fait remarquer Yves Milbéo, proviseur du lycée de l’Élorn, à Isabelle Pellerin, vice-présidente chargée des lycées à la Région.

Une augmentation considérable qui justifie les travaux déjà réalisés entre 2000 et 2005 avec la restructuration des bâtiments historiques. Et, en 2015-2016, la rénovation du réseau global, informatique et électricité, pour 450 000 € ; la mise en conformité électrique dans deux bâtiments ainsi que la rénovation des douches de l’internat (1,6 million d’euros), et la modernisation de la cuisine.

Nouveau bâtiment à l’horizon

Des bâtiments modulaires ont été installés pour répondre à l’urgence. Mais cela reste insuffisant au regard de la croissance démographique et de la vétusté de certains bâtiments.

« Nous étudions, dans un premier temps, la construction d’un bâtiment qui pourrait héberger soit les espaces scientifiques, soit certains enseignements technologiques et professionnels », explique le proviseur. À terme, trois bâtiments pourraient être concernés par ces réhabilitations.

Mais, il faudra patienter un peu car ces chantiers ne verront pas le jour avant, au mieux, cinq ans.

« Les études de phasages sont compliquées car nous travaillons en site occupé, explique un des ingénieurs de la Région. On doit d’abord construire un petit bout et, ensuite, c’est le jeu des chaises mu-sicales. Tout cela dans des normes de sécurité exigeantes. Pour bien comprendre, il faut avoir en tête qu’une construction de pavillon de 120 m2, c’est entre neuf mois et un an. Nous, nous travaillons sur des milliers de mètres carrés. »

Le projet de réhabilitation est lancé. L’estimation de son coût se situe dans une fourchette de 15 à 25 millions d’euros.