Conseil régional de Bretagne
Session du 18 octobre 2018

Projet de développement du port de Brest – Lancement de la phase 2 relative à l’accueil des industriels – Poste à quai n°2

Intervention de Gaël Le Saout

Chers collègues,
Je souhaitais intervenir à ce stade aujourd’hui, après le bordereau que nous venons de passer sur les investissements… importants…  Vous avez rappelé les chiffres : 220 millions d’euros… que nous avons fait le choix d’affecter au port de Brest pour accueillir un futur terminal pour les énergies marines renouvelables et alors qu’il y a deux jours Sabella immergeait son hydrolienne au large d’Ouessant. Je trouve que c’est un beau symbole… à l’heure de voter ce bordereau qui nous fait passer véritablement à une vitesse supérieure.

Car ce terminal… Qui n’était jusque là, vous venez de le dire, que des chiffres… est aujourd’hui une réalité concrète… que l’on peut voir sur le port de Brest.

Puisqu’un premier industriel peut d’ores et déjà s’installer sur les 6 hectares qui ont été livrés fin 2017. Et pour mémoire, depuis la feuille de route que nous avons adoptée ici même, dans cet hémicycle, en juin 2016, nous avons mis en place l’ensemble des briques opérationnelles pour être prêts pour le lancement de cette filière en France.

Et nous sommes prêts !
Je rappelle le lancement, c’était en mai dernier, de Bretagne Ocean Power…
Cet outil unique est la déclinaison concrète du volet industriel de notre feuille de route.
– Il coordonne l’ensemble des acteurs de l’écosystème breton des énergies marines renouvelables.
– c’est aussi la porte d’entrée pour les porteurs de projets et les donneurs d’ordres.
– Enfin il nous apporte une visibilité nécessaire à l’international.
Je parlais de l’assemblage de l’ensemble des briques opérationnelles mises bout à bout :

– 1) il y a donc le futur terminal EMR à Brest et je pourrais parler aussi de l’ensemble des autres ports bretons qui se tiennent prêts – et à ce titre le port de Lorient fera un excellent port de service !

– 2) La Coordination des acteurs bretons des énergies marines est donc aussi sur les rails, je viens de le dire.

– 3) ET puis je terminerai par la dernière brique… mais qui est essentielle : la planification des zones propices au déploiement en mer.
En juin, dans cette enceinte, avec un consensus général de l’ensemble des usagers de la mer réunis au sein de la conférence régionale mer et littoral, c’est à dire les collectivités, les pêcheurs, les associations, les industriels, présidée par vous-même Monsieur Le Président mais également par le Préfet de Région, le Préfet maritime … nous avons identifié et validé, je le rappelle, dans le consensus général, une zone de 500 km2 au Sud de Belle-Ile et de Groix en capacité d’accueillir une ferme commerciale d’1GW d’éolien flottant…
… Zone que nous avons bien évidemment communiquée au gouvernement pour qu’il s’appuie sur ce consensus breton afin de lancer ses futurs appels d’offres commerciaux.
Appels d’offres, bien évidemment, que nous espérons voir affichés, avec un calendrier réaliste, dans la programmation pluriannuelle de l’énergie dont on parle tant et qui est attendue.
ET j’avoue, je ne peux qu’imaginer que cette programmation pluriannuelle de l’énergie sera bien évidemment ambitieuse en matière d’Energies marines renouvelables après avoir écouté mardi soir le Président de la République évoquer la « tragédie écologique».

Monsieur le Président, ici tout à l’heure, parlait de « péril écologique ».

Le Président de la République utilise les même symboles de « tragédie écologique ».
Et je le cite  :
« L’esprit profond du peuple français a toujours été de ne pas se soumettre. Ne pas se soumettre à la Tragédie écologique et faire des choix clairs et profonds pour changer notre manière de produire, de nous déplacer, de nous alimenter. Là aussi il ne s’agit ni de dénoncer une tragédie ni de rester dans l’immobilisme…  MAIS DE PRENDRE DES DECISIONS PROFONDES…. INEDITES. Le gouvernement aura dans les semaines à venir des décisions structurantes et historiques à prendre. »

Et bien ici, nous disons :
CHICHE ! CHICHE, OUI !

Arrêtons de regarder ailleurs, comme disait un ancien Président célèbre, quand la maison brûle.

Allons-y. Et nous sommes prêts :
– Nous sommes Prêts pour l’éolien posé,

– Nous sommes prêts pour l’éolien flottant,

– Nous sommes prêts pour l’hydrolien….
Nous sommes prêts à relever le défi aux côtés du gouvernement, car il est évident que cette future Programmation pluriannuelle de l’énergie ne peut pas s’écrire uniquement sous la contrainte de préoccupations financières de court terme…
C’est l’avenir énergétique de la France qui se prépare et on sera complètement hors de l’histoire… pour ne pas dire à côté de la plaque… si on y oublie les énergies marines renouvelables.
Les industriels attendent eux aussi ce signal positif pour que l’on voit émerger en France une véritable filière des EMR. Ils nous l’ont massivement confirmé à Brest, vous y étiez Monsieur le Président,  lors du salon FWP que nous organisions avec les Pays de La Loire.
Dans l’attente donc des décisions historiques annoncées par le Président de la République…. je n’aurai qu’un message pour conclure :
Make our planet great again… yes, but in real life !
Je vous remercie.