Le Télégramme – 20 février 2016 – Jean-Luc Le Roux

Une classe préparatoire aux écoles d’ingénieur et un label « campus des métiers » : Lannion se voit doté d’outils pour franchir une nouvelle marche dans l’enseignement supérieur.

1. Une classe « prépa » atypique. La classe préparatoire ATS (admission technicien supérieur), qui ouvrira à la prochaine rentrée au lycée Le Dantec, est une porte d’entrée vers les écoles d’ingénieurs, alternative au parcours classique qui passe par le bac scientifique et la « prépa » aux grandes écoles en deux ans. L’ATS proposera 24 places (mais la jauge peut être dépassée) aux étudiants à Bac + 2, « qui ont un BTS ou un DUT scientifique ou technologique, dans une spécialité comme l’informatique, les réseaux, la physique, la chimie, les sciences de laboratoire », énumère Franck Ogier, proviseur du lycée.
2. Un recrutement plus varié. Les ATS permettent « d’augmenter le niveau de qualification des jeunes des milieux modestes, qui ont intégré un BTS après un bac professionnel », selon Bernard Pouliquen, Vice-président du conseil régional. En France, « 39 écoles d’ingénieurs, dont l’Enssat à Lannion et Télécom Bretagne à Brest, réservent des places à des candidats issus du cursus ATS », précise Gérard Falézan, président du conseil de développement. En 2015, le taux d’admission était de 93 %. Et certains rêvent déjà d’un « parcours d’excellence lannionnais », partant d’un bac professionnel au lycée Le Dantec, un BTS ou un DUT à Lannion, puis la classe préparatoire ouvrant les portes de l’Enssat, le tout couronné par un recrutement chez Nokia ou Orange. Précisons tout de même qu’en Bretagne, une autre classe ATS ouvrira à Quimper, s’ajoutant aux trois déjà existantes en Ille- et-Vilaine.
3. Un rayonnement national. Si cette formation est de nature à intéresser des étudiants lannionnais en BTS ou IUT, le lycée vise un recrutement interrégional voire national. Et dans cette optique, il prévoit de réserver 12 places à l’internat, où les étudiants pourront loger tous les jours, week-end compris.
4. Un campus des métiers du numérique. Outre l’ouverture de cette classe préparatoire, le ministère de l’Éducation Nationale a accordé à l’enseignement supérieur lannionnais le label de « campus des métiers et des qualifications », dans le domaine des technologies et usages numériques. La sécurité numérique, l’Internet des objets, la photonique seront les thèmes majeurs de cette filière destinée à renforcer « la synergie entre les acteurs de la formation et les acteurs économiques », souligne Corinne Erhel, députée. Mais « tout reste à construire, prévient le proviseur du lycée. La difficulté, c’est de faire se rencontrer les acteurs. Nos temps ne sont pas les mêmes. On a du mal à rencontrer les PME. On pourra, à travers ce campus, développer des formations singulières, des années spéciales, dont le but sera l’in- sertion professionnelle. »
5. Une réussite collective. Ils étaient 11 interlocuteurs hier matin à la conférence de presse, représentant les établissements d’enseignement, Lannion-Trégor Communauté, le Conseil Régional, la technopole Anticipa, la Maison de l’Emploi, le milieu industriel (Nokia, Orange, Photonics Bretagne). Tels 11 coéquipiers d’une équipe louant leur réussite collective dans ces deux dossiers qui ont demandé, respectivement trois et deux ans de travail.

Contact
Lycée Le Dantec, tél. 02.96.05.61.71.