« La crise que traverse l’agriculture est profonde et la détresse de nombreux éleveurs réelle. L’heure ne doit pas être à la démagogie ni à la surenchère, mais à la mobilisation générale car c’est la Bretagne, dans son identité, qui est concernée. Ce n’est malheureusement pas la première crise et, comme souvent dans ces situations, les réponses doivent être collectives, coordonnées et cohérentes.

Le Conseil régional n’a pas compétence pour agir dans l’urgence et accompagner le plan gouvernemental au bénéfice des trésoreries et ainsi surmonter les difficultés du moment. En revanche, la Région est pleinement active au sein des filières, auprès des éleveurs et des industriels pour investir massivement et préparer l’avenir. Cinq dispositifs sont activés pour moderniser les bâtiments d’élevage, réduire les coûts par les économies d’énergie, soutenir les transformations à la ferme, accompagner les achats d’outils spécifiques et enfin investir dans des projets industriels. La Bretagne est la première région en nombre d’installations et elle le restera.

Déjà 560 dossiers ont déjà été déposés pour moderniser les bâtiments d’élevage, 280 pour les économies d’énergie, 20 pour la transformation à la ferme et 45 demandes nous sont arrivées des IAA. Au-delà des millions investis, c’est l’affirmation d’une volonté et la reconnaissance d’un savoir-faire indiscutable. Nos productions agricoles sont reconnues pour leur qualité et leur traçabilité.

C’est un atout qu’il faut développer, aussi bien dans les lycées qui sont déjà très majoritairement approvisionnés en produits français et même locaux, qu’à l’export, car c’est aussi notre vocation. Je suis pleinement conscient des difficultés, soucieux des conséquences humaines, mais tout autant confiant dans l’énergie collective qui a toujours permis à la Bretagne de se métamorphoser.

Avec la profession agricole, les syndicats, les jeunes, nous avons une responsabilité collective et le Conseil régional sera au rendez-vous pour faire que demain, la Bretagne soit toujours la Région des agricultures diverses et de qualité ».