Mardi 10 novembre, à Rennes, le Président de la Région, Pierrick Massiot, a officialisé le partenariat de la Région avec le Pays de Rennes. À travers cette vague de contractualisation1, la Région choisit à nouveau de s’appuyer sur les pays pour la mise en œuvre de sa politique d’aménagement pour l’avenir de la Bretagne, à travers les contrats de partenariat Europe-Région-Pays, conclus pour la période 2015-2020.

Pour Pierrick Massiot, “le développement de la Bretagne s’appuie sur tous les territoires et la dynamique de la région, toute entière, impacte et entraîne les territoires. Il est donc indispensable d’articuler développement régional et local”. C’est tout le sens des nouveaux contrats de partenariat établis avec les 21 pays et l’association des îles du Ponant, auxquels la Région renouvelle sa confiance.

Pierre angulaire de la politique régionale d’aménagement pour l’avenir de la Bretagne, la nouvelle génération de contrats de partenariat permet de soutenir les projets locaux, définis autour de priorités partagées par la Région et le Pays, réparties en 3 catégories : les priorités de développement, de rééquilibrage territorial et de services collectifs essentiels à la population.

Encourager le développement local créateur d’emplois

La stratégie régionale vise à favoriser l’égalité des territoires mais, au-delà d’une péréquation renforcée, sa volonté est d’encourager le développement local, par un soutien fort à l’ingénierie des projets, et de susciter la création d’emplois. La Région y consacrera 266 M€ sur la période 2015-2020 auxquels viendront s’ajouter près de 122 M€ de fonds européens territorialisés et 14M€ de crédits dédiés aux deux métropoles de Brest et Rennes.

Concernant le Pays de Rennes, une 1ère enveloppe de 7 M€ est destinée, d’ici 2016, à plusieurs priorités :

– Renforcer l’accessibilité du territoire : ouvrir les territoires à la diversité des services de mobilité (autopartage, covoiturage, etc.), soutenir une meilleure coordination des politiques locales de déplacements à l’échelle du Pays, accompagner les projets de pôles d’échanges multimodaux locaux identifiés dans le ScoT et offrir aux habitants des supports innovants pour leurs mobilités, notamment par le déploiement d’un nouveau système de billétique sur le réseau STAR,

– Mettre en œuvre l’armature urbaine : accompagner le renouvellement urbain dans les quartiers d’intérêt national identifiés par l’Agence nationale de rénovation Urbaine (ANRU), notamment par la réhabilitation des quartiers de Maurepas et du Blosne à Rennes,

– Valoriser le territoire et ses ressources : développer le potentiel touristique des sites prioritaires du Pays de Rennes et encourager la performance énergétique de l’habitat et la production d’énergies renouvelables,

– Le « rééquilibrage territorial » : soutenir plus spécifiquement le développement économique de la communauté de communes du Pays d’Aubigné, afin de réduire les disparités territoriales en matière d’emplois et de ressources économiques,

– Les services collectifs essentiels : 20 % de l’enveloppe globale, soit 1,4 M€, sera dédiée au soutien de projets à dimension « supra-communale » visant, entre autres, à développer un espace de vie de haute qualité pour tous les habitants des 4 communautés de communes (équipements sportifs, culturels, petite enfance…).

Plus de 7 M€ de crédits régionaux, d’ici 2016

Pour la période 2014-2016, une première enveloppe régionale de 7 M€ (soit 14,58 € par habitant d’ici 2016)sera dédiée à ces priorités de développement identifiées par le pays. Elle sera abondée par une nouvelle dotation régionale lors de la révision des contrats courant 2016.

Des fonds européens viennent également la compléter. Ainsi, le pays de Rennes bénéficiera, jusqu’en 2020, également de plus d’1 M€ de FEADER, dans le cadre du programme LEADER, et de plus d’1 M€ dans le cadre du FEDER.

A noter que la métropole bénéficie également d’une enveloppe spécifique de 27 M€ dans le cadre du contrat métropolitain également signé ce jour (8 M€ de crédits régionaux et 19 M€ de FEDER) jusqu’en 2020.

Alors que, pour cette nouvelle génération de contrat de partenariat avec les pays, la Région s’est attachée à rechercher une mobilisation et une participation plus large des acteurs locaux -chefs d’entreprises, responsables associatifs, syndicats, consulaires…, le Pays de Rennes installe, vendredi 13 novembre, son Comité unique de programmation, co-présidé par Eric Berroche, conseiller régional et le Président du Pays, André Crocq. Composée d’élus mais aussi d’acteurs privés, cette instance est particulièrement impliquée dans la démarche puisqu’elle est chargée d’examiner les projets, durables, pouvant bénéficier d’un soutien régional ou européen.