→ L’objectif

Nous voulons faire de la Bretagne la première région du numérique en France.

→ Pourquoi ?

Le numérique est un outil d’égalité, d’éducation et de création d’emplois, un facteur de liberté.

Le numérique est un secteur particulièrement dynamique en Bretagne depuis de nombreuses années. Son développement s’est fortement accéléré ces dernières années engageant ainsi une véritable transition numérique. Elle bouleverse la plupart de nos approches et de nos politiques. Elle porte de nouvelles dynamiques, de l’enthousiasme et parfois aussi des craintes. Elle échappe largement aux institutions car par nature, la transition numérique s’inscrit dans des logiques de partage, de circulation des biens et des informations mais aussi d’immédiateté.

Pour autant, le Conseil régional de Bretagne a un rôle à y jouer, afin que cette transition bénéficie au plus grand nombre et qu’elle crée des emplois et de la solidarité sur notre territoire.

  • Pour une question d’égalité des territoires, des Breton.ne.s.
  • Pour permettre le maintien et le développement d’activités économiques en dehors des grands centres urbains.

→ Comment ?

Le numérique impacte tous les domaines du quotidien : travail, transports, santé, développement durable… Il traverse en réalité l’ensemble des politiques que nous menons. C’est pourquoi, sous l’impulsion de Jean-Yves Le Drian, nous avons créé le syndicat mixte Mégalis Bretagne, seule structure en capacité de mener un chantier unique en France : celui de raccorder l’ensemble des Breton.ne.s au très haut débit d’ici à 2025 et à la fibre optique d’ici à 2030.

Sans l’intervention du Conseil régional à travers Mégalis, les opérateurs privés se seraient contentés de raccorder quelques grandes villes de Bretagne. Grâce aux négociations menées par la Région Bretagne, aux lourds investissements (50 millions € engagés depuis 2011) et à la mobilisation des partenaires institutionnels (Départements, État et Union européenne) l’égalité territoriale est assurée : le coût de revient final pour les EPCI* est de 445€ par prise, partout en Bretagne, alors que coût le réel moyen de raccordement d’une prise s’élève en moyenne à 2 000€, dans une fourchette allant de 800€ à 4 500€ selon les territoires.

L’aspect technique n’est pertinent que si nous sommes en capacité de soutenir le tissu économique breton dans sa transition, de permettre l’émergence d’entreprises innovantes et d’accompagner les Breton.ne.s dans leurs usages du numérique.
Cela se traduit par des dispositifs de soutien à l’innovation (santé, gestion énergétique, mobilités, fablabs etc.), ainsi que par des politiques menées dans le domaine de la formation, tant sur l’encouragement aux nouvelles formes (e-formation, grande école du numérique) que sur le ciblage des aides et de la carte des formations.

2016 verra par ailleurs l’élaboration d’une grande ambition globale de numérisation de la Bretagne : un véritable document de travail pour la Région Bretagne partagé avec l’ensemble de ses partenaires publics et privés, en articulation avec les contrats de partenariats Europe/Région/Pays.

  • Raccorder l’ensemble des Breton.ne.s à la fibre optique d’ici 2030
  • Créer les conditions pour favoriser l’innovation dans tous les domaines économiques et du quotidien
  • Travailler avec l’ensemble de nos partenaires publics et privés pour l’inclusion numérique

→ Concrètement ?

  • L’installation progressive de nouvelles prises chez vous
  • L’ouverture de nouvelles formations, partout en Bretagne
  • Un dispositif d’aide à la formation pour que chaque Breton.ne puisse se saisir des outils numériques, selon ses besoins
  • Des aides aux entreprises qui s’engagent dans la transition numérique, par exemple en investissant dans de nouveaux logiciels
  • Des aides aux entreprises innovantes, par exemple dans les domaines de la cybersécurité ou encore de la gestion intelligente des énergies (ou « smart grids »)
  • La création de nouveaux lieux pour encourager le partage entre professionnels (ou « co-working ») et ainsi permettre de faire émerger de nouvelles idées
  • Bientôt, un nouveau plan et de nouveaux outils qui impliqueront tous les acteurs publics et privés en Bretagne dans cette transition numérique

*Établissement Public de Coopération Intercommunale : terme générique pour désigner les communautés de communes, d’agglomération et les communautés urbaines.