Bâtir la Bretagne de 2040
Tribune parue dans le numéro de mai 2018

L’Assemblée régionale a débattu en session à Brest, le 19 avril dernier, de la Breizh COP, un vaste projet fédérateur qui vise à préparer la Bretagne de demain. Initiée voici déjà près de 20 mois à la suite de la COP 21, cette démarche part du constat que nos sociétés sont aujourd’hui confrontées à une série de mutations d’une ampleur sans précédent, qui affectent en profondeur nos modes d’organisation.

Les défis liés à la révolution numérique, mais aussi au changement climatique, s’imposent à nous tous. L’alternative dès lors est simple : soit subir les événements, soit s’organiser afin d’être en capacité de peser sur leur cours. C’est ce choix que nous faisons en Bretagne par le biais de la Breizh COP. Lancé par la Région, ce projet n’est pas pour autant son projet – il ne peut aboutir que si chacun s’en empare. La voie qu’ainsi nous empruntons n’est certes pas la plus facile. Le législateur a confié au Conseil régional l’élaboration d’un Schéma, le SRADDET1, qui constitue un projet de territoire à caractère prescriptif. Nous aurions pu en rester là. Mais dès lors que c’est le devenir de la Bretagne qui est en jeu, nous avons souhaité ouvrir le débat à l’ensemble de la population régionale.

La session du 19 avril a permis de dresser un point d’étape de ce projet d’envergure, qui s’articule autour d’une Charte des valeurs et des principes ainsi que d’un document de travail déclinant les défis majeurs qui se posent à notre société et présentant trois grandes orientations autour desquelles organiser notre action à venir. Les questions posées revêtent volontiers une dimension civilisationnelle, visant à favoriser l’émergence d’un nouveau modèle de développement qui parvienne à combiner la notion de performance et celles de solidarité et d’écologie.

Comment organiser l’attractivité future de la Bretagne de telle sorte que ses effets en matière d’aménagement du territoire, de consommation des ressources, de préservation du foncier restent maîtrisés ? C’est l’affaire de tous, et telle est la raison qui a conduit la Région à lancer cet appel à la mobilisation générale qu’est la Breizh COP. Une mobilisation qui doit permettre le recours à l’ensemble des leviers d’action disponibles, qu’ils soient de nature prescriptive, contractuelle ou fondés sur l’engagement volontaire.

La phase d’échanges va s’intensifier encore tout au long de l’année 2018. Au second semestre, des réunions seront notamment organisées dans les territoires afin de confronter les réflexions produites à l’échelle régionale aux aspirations des acteurs locaux. Parallèlement, une vaste concertation citoyenne est mise en œuvre, permettant à chacun, en particulier par le biais d’une plate-forme interactive, d’apporter sa contribution à ce chantier. Le projet définitif devrait être dévoilé début 2019. C’est donc à présent que tout se joue, que nous sommes en mesure de bâtir la Bretagne de 2040. Ne laissons pas passer cette opportunité, elle ne se représentera pas de sitôt !

1.  Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires.