Conseil régional de Bretagne
Session des 13 et 14 décembre 2018

Pacte régional d’investissement dans les compétences 2019-2022

Intervention de Sylvaine Vulpiani

Monsieur Le Président, Madame la Vice Présidente,

Chers collègues, Mesdames et Messieurs,

Comme nous l’a présenté notre Vice-Présidente Georgette Bréard, le PRIC comme certains appellent le pacte régional d’investissement dans les compétences est le fruit d’un travail collaboratif qui s’appuie sur un diagnostic de la situation socio-économique de notre territoire.

Notre but est bien évidement de pourvoir au développement des compétences des personnes les plus éloignées de l’emploi, comme d’apporter aussi une réponse aux attentes des entreprises.

Surtout nous devrons veiller à ce que ce pacte ne laisse personne sur le bord du chemin ! C’est difficile, mais c’est notre devoir.

Je pense à toutes ces personnes qui se trouvent en situation d’illettrisme.

Ces personnes que bien souvent un sentiment de honte maintient dans le silence. Ceux que l’on appelle hélas à défaut les invisibles.

Pourtant elles ont su développer de formidables compétences d’évitement, des techniques pour ne pas être trahies.

Sur le sujet de l’illettrisme, je voudrai saluer l’excellent travail fait par le CESER dans son rapport « l’illettrisme en entreprise : l’affaire de tous » que nous a présenté tout à l’heure le Président Patrick Carré. Et je vous encourage à lire et à prendre le document que nous avons eu ce matin.

Certes depuis 2013 nous pouvons noter une baisse du taux de personnes en situation d’illettrisme, qui avoisine  aujourd’hui 7 %. Toujours trop hélas !

Bien qu’il soit possible de réapprendre à n’importe quelle âge.

Le plus difficile est de faire le première pas. De surmonter le regard de l’autre.

En 2017, plus de 1 000 personnes maîtrisant peu les connaissances de base ont bénéficié d’une formation de compétence CLE afin d’acquérir une socle de connaissances.

La lutte et la prévention de l’illettrisme sont un fort enjeu de cohésion sociale et territoriale, c’est aussi une question d’égalité mais surtout pour toutes ces personnes une question de dignité. Et j’y ajouterai également l’illectronisme qui avec la dématérialisation dans les procédures administratives va laisser beaucoup de personnes sur le bord de la route.

Dans son rapport le CESER fait quelques propositions envers notre collectivité. Je pense, Monsieur Le Président, que celle d’intégrer la nécessité d’agir contre l’illettrisme dans le cadre de notre démarche de « Breizh Cop » pourrait être un axe de travail dans la droite ligne de la philosophie de notre « Breizh Cop ».

Car  la compétence humaine est considérée comme la première richesse de développement.

Monsieur le président, mes chers collègues, ce pacte région va nous permettre de renforcer notre action en faveur notamment des publics en situation d’illettrisme.

C’est aussi à travers le prochain pacte régional de prévention et de lutte contre l’illettrisme Etat-Région que nous pourrons répondre encore d’avantage aux attentes fortes de la population.

Je fais confiance à notre capacité à faire.

Merci.